Vous avez entendu parler du mandat exclusif et vous souhaitez en savoir plus ? On vous le présente en détail dans cet article. Vous y trouverez en prime des conseils pour réaliser la vente de votre bien le plus rapidement possible et dans des conditions avantageuses.

Le mandat exclusif, kesako ?

Lorsque vous faites appel à un professionnel pour la vente de votre bien, vous avez le choix entre plusieurs types de mandats. Les deux plus connus sont le mandat simple et le mandat exclusif. Voici une définition de chacun pour y voir plus clair.

  • Mandat simple : vous proposez la mise en vente de votre bien à autant d’agences immobilières qu’il vous plaît. En plus, rien ne vous empêche de trouver un acheteur par vous-même. Souplesse et liberté sont donc les maîtres-mots de ce mandat !

Le mandat simple en un schéma :

Mandat Exclusif - schema1

  • Mandat exclusif : comme son nom l’indique, vous confiez votre bien en exclusivité à une seule agence immobilière. Du coup, vous ne pouvez pas solliciter d’autres professionnels ou vendre le bien par vous-même.

Le mandat exclusif en un schéma :

Mandat Exclusif-schema2

En résumé, le mandat exclusif est plus contraignant que le mandat simple, mais il se distingue par sa simplicité. On va voir de façon plus précise ses atouts et ses limites.

Les avantages du mandat exclusif… et le revers de la médaille !

Avantages Inconvénients
• Vente plus rapide : 3 mois en moyenne contre au moins deux fois plus pour un mandat simple. • Peu de liberté : vous ne pouvez pas choisir votre acquéreur. Vous serez donc peut-être contraint de vendre votre bien à quelqu’un qui ne vous convient pas.

 

• Meilleure mise en valeur de votre bien. Sous mandat exclusif, votre agence sait qu’elle n’est pas mise en concurrence. Elle sera donc forcément rémunérée si elle vous trouve un acheteur. Ça lui permet d’investir dans des moyens plus importants pour promouvoir votre bien. • Engagement ferme. Si vous n’êtes pas satisfait de votre agent, vous ne pouvez pas vous en séparer avant la fin du mandat (qui dure généralement 3 mois).

 

• Relation client facilitée : vous avez un interlocuteur unique, qui s’occupe de tout.
• Moins de risques de négociations. Le mandat exclusif permet d’éviter que votre bien soit affiché dans plusieurs agences différentes (parfois avec des prix non alignés !), ce qui donne l’impression qu’il se vend mal.

Comment tirer le meilleur parti d’un mandat exclusif

Pour limiter les inconvénients du mandat exclusif, sachez qu’il est possible d’en discuter ses termes ! Ça vous permettra de l’assouplir et de le rendre plus profitable pour vous, en fonction de vos contraintes.

Par exemple, sa durée habituelle de 3 mois peut être réduite à 1 ou 2 mois. Pratique pour ne pas vous engager trop longtemps si vous n’êtes pas sûr de vous. Dans ce cas, si l’agence n’a pas réussi à vendre votre bien dans les délais, vous pourrez le confier ailleurs en toute liberté… ou renouveler le mandat initial !

Vous pouvez également négocier un mandat « semi-exclusif ». Il fonctionne selon le même principe que le mandat exclusif, à une exception près : vous conservez le droit de vendre le bien par vous-même si vous trouvez un acheteur avant votre agence.

Le mandat semi-exclusif en un schéma

Mandat Exclusif-schema3

Par ailleurs, avant de vous engager, nous vous recommandons :

  • de faire jouer la concurrence. Indispensable pour voir quelle agence propose le meilleur rapport qualité/prix pour la promotion de votre bien !
  • d’exiger que l’agence immobilière précise les moyens qu’elle compte mettre en œuvre pour conclure la vente (publicités, mise en valeur de votre bien sur le web, etc). Plus de clarté, c’est moins de déception…

Enfin, préférez les agences immobilières qui travaillent en réseau. Elles partagent dans un fichier commun les biens qui leur sont délégués. Ça maximise les chances de vendre rapidement. Et il n’y a aucun impact financier pour vous, puisque votre agence partagera sa commission avec les agences non mandatées !

Justement, il nous reste à parler des aspects financiers et administratifs du mandat exclusif…

Paperasse et coût liés au mandat exclusif

Les mandats exclusifs sont souvent un peu plus chers que les mandats simples. Contrairement à ceux des notaires, les honoraires des agents immobiliers sont libres, d’où l’intérêt de comparer avant de s’engager ! Dans tous les cas, le montant de la commission doit être fixé à l’avance. Elle peut ensuite être à la charge du vendeur, ou de l’acquéreur. Si vous choisissez de la régler vous-même, vous éviterez de payer la taxe de publicité foncière.

Concernant les aspects administratifs, les modalités de votre mandat exclusif doivent être consignées par écrit : prix de vente de votre bien, honoraires de l’agence mandatée, obligations réciproques, etc. Prêtez particulièrement attention à la durée du mandat : un mandat exclusif est forcément limité dans le temps, sous peine de nullité. La plupart du temps, il dure 3 mois (irrévocables), avec clause de renouvellement tacite sur 12 à 24 mois.

Côté résiliation, sachez qu’après signature du mandat, vous avez 14 jours pour vous rétracter si vous regrettez votre décision. Ensuite, il faudra attendre la fin de la période d’irrévocabilité pour pouvoir résilier votre mandat par LRAR.

Conclusion

On récapitule ? Le mandat exclusif est pertinent pour vous lorsque :

  • vous souhaitez vendre votre bien rapidement et sans rentrer dans de fortes négociations
  • vous avez peu de temps à consacrer à sa vente
  • vous ne vous préoccupez pas de qui pourrait l’acquérir
  • vous avez confiance dans votre agence.

Si ce n’est pas le cas, vous aurez plutôt intérêt à opter pour une autre formule. Il vous reste des questions ? Posez-les nous dans les commentaires, on sera ravi d’y répondre !